Nos urologues participent au Movember

24/11/2021
  • Actualité

Chaque année en novembre, les urologues de la Clinique Saint-Jean participent à la campagne #Movember, le mouvement qui attire l'attention sur les risques de cancer de la prostate et des testicules, mais aussi sur la santé mentale des hommes. Nous avons demandé au Dr Sam Ward et au Dr Shirley Loos pourquoi #Movember est si important.

C'est quoi le Movember ?
Movember est apparu pour la première fois en Australie en 2003 et est une contraction du mot « moustache » (moustache) et du mois de novembre. Chaque année en novembre, les hommes sont invités à se laisser pousser la moustache. Avec cela, le mouvement vise à sensibiliser aux problèmes de santé des hommes et la collecte de fonds pour d'autres recherches médicales.

Beaucoup d'hommes sont-ils touchés par le cancer de la prostate ?
Le cancer de la prostate est le deuxième cancer le plus fréquent en Belgique. En 2019, 14% de tous les cas de cancer enregistrés étaient liés au cancer de la prostate. Cette maladie touche plus de 10 000 hommes chaque année. Bien que les causes exactes ne soient pas (encore) connues, des facteurs de risque tels que l'âge, les antécédents familiaux et l'origine ethnique ont été identifiés.

En quoi consiste le dépistage ?
Actuellement en Belgique, certains cancers sont systématiquement dépistés comme le cancer du sein, du colon et du col de l'utérus. Le dépistage du cancer de la prostate ne fait donc pas partie du dépistage systématique, mais est de plus en plus utilisé. Il consiste en un examen clinique de la prostate au moyen d'un toucher rectal associé au dosage du marqueur prostatique dans le sang : le PSA (Prostate Specific Antigen). L'utilité d'un tel dépistage s'explique par le caractère majoritairement asymptomatique du cancer de la prostate.

Le cancer des testicules est-il également fréquent ?
Ce cancer est beaucoup moins fréquent que le cancer de la prostate. Son dépistage est beaucoup plus simple. L'autopalpation du scrotum est facile et fortement recommandée à tous les hommes pour détecter tout gonflement ou masse suspecte. Nous le recommandons dès le plus jeune âge car le cancer des testicules survient principalement entre 20 et 40 ans. Les symptômes possibles incluent une lourdeur, un durcissement ou une augmentation de la taille du testicule. Les facteurs de risque comprennent des antécédents de cryptorchidie, des tumeurs testiculaires chez le patient ou dans sa famille immédiate.

#Movember attire également l'attention sur la santé mentale et la prévention du suicide
Ce sujet est le moins connu du mouvement #movember mais certainement pas le moins important. Le taux de suicide est 2,6 fois plus élevé chez les hommes que chez les femmes en Belgique, il est donc essentiel de pouvoir en parler et reconnaître les symptômes.

#Movember, parlez-en et faites pousser votre moustache !

En savoir plus ?
Notre service d'urologie
Movember