Journée mondiale contre le cancer : la Clinique Sint-Jan investit dans les technologies de pointe pour une meilleure prévention et un meilleur traitement

04/02/2021
  • Événement

La Journée mondiale du cancer se déroule le 4 février. Aujourd'hui, et tous les autres jours, nos médecins, spécialistes et personnel des soins se battent contre de nombreuses formes de cette maladie. Pour le faire de la meilleure manière possible, nous investissons également dans les technologies les plus récentes. Nous avons par exemple commencé à utiliser une nouvelle machine pour rendre les traitements de radiothérapie encore plus précis, et une technique qui permet de diagnostiquer le cancer de la prostate plus précisément et avec moins d'inconfort pour le patient.

Un mot d'explication.

1. Accélérateur Halcyon

Qu'est-ce que c'est ?
Nous traitons le cancer par radiothérapie, entre autres. Le patient est irradié avec des rayonnements ionisants pour endommager les cellules cancéreuses. La Clinique a récemment commencé à utiliser l'accélérateur ultramoderne Halcyon pour l'irradiation externe. Cet appareil à rayonnement fonctionne plus rapidement et avec plus de précision.

Quelle est la différence avec avant ?
Dans le passé, les patients devaient rester plus longtemps dans la machine et cela augmentait la probabilité que le patient bouge. Par conséquent, le rayonnement pouvait être moins précis ou le traitement devait parfois être interrompu.

Quels sont les bénéfices pour le patient ?
La machine est plus précise. Le système IDENTIFY RT exclut également une irradiation incorrecte grâce à la reconnaissance du patient. Pour le patient, le traitement est beaucoup plus rapide et plus confortable. Par exemple, l'accélérateur Halcyon est moins bruyant et les mouvements sont plus doux.

Plus d'info

 

2. Biopsie de fusion par échographie IRM

Qu'est-ce que c'est?
Lorsqu'un examen montre qu'il existe un risque élevé de cancer de la prostate, le patient subit une IRM pour localiser avec précision une biopsie. Par la suite, les images de l'IRM sont placées au-dessus de celles d'une échographie (nous appelons cela une fusion des images) afin de « piquer » la prostate avec une grande précision dans la zone périnéale (entre le rectum et le scrotum) pour prélever un échantillon de la zone spécifique.

Quelle est la différence avec avant ?
Dans le passé, les biopsies étaient effectuées par voie rectale et le médecin devait « piquer » la prostate plusieurs fois pour prélever des échantillons parce que l’échographie ne permettait pas une localisation précise. Cela était particulièrement douloureux pour le patient. La procédure pouvaiet également causer des infections chez le patient, l’obligeant à devoir prendre des antibiotiques avant, pendant et parfois après la biopsie.

Quels sont les bénéfices pour le patient ?
La technique de fusion IRM-échographie permet aux médecins de travailler beaucoup plus précisément au travers de la zone périnéale. Cela diminue le nombre de biopsies, le patient ressent beaucoup moins de douleur et le risque d'infection ou d'autres effets secondaires est également diminué. De plus, cet examen est entièrement remboursé et le patient peut rentrer chez lui le jour même.

Plus d'info